Volvo Construction Equipment France

Étudier les possibilités de la 5G dans le secteur de la construction

Volvo Construction Equipment (Volvo CE) figure parmi un petit nombre de sociétés pionnières expérimentant la connectivité mobile 5G, une première dans le monde. L'expert en 5G Calle Skillsäter, spécialiste technique de Volvo CE pour les engins connectés, nous parle de ce programme destiné à révolutionner le secteur de la construction.

Le programme de partenariat 5G de Telia et Ericsson est la première application industrielle de la 5G, impliquant seulement un nombre réduit de sociétés dans tous les pays nordiques. Pour Volvo, ce programme permet de tester le développement d'engins contrôlés à distance et d'évaluer le potentiel réel des solutions autonomes.

Calle, que signifient ces essais pour Volvo CE ?

Le 5G nous permet de transmettre des données de manière à peine imaginable. Un réseau mobile plus rapide et plus fiable signifie une mise en œuvre beaucoup plus rapide sur le marché de technologies telles que l'automatisation. Ce qui semblait impossible il y a quelques années devient désormais une réalité.

Que testez-vous exactement ? Et en quoi le test consiste-t-il ?

Nous disposons d'un site d'essai de 25 hectares, où se trouve une chargeuse sur pneus L180H contrôlée à distance, et d'un simulateur à l'intérieur d'une tente, situé environ 100 m derrière un mur en béton. Le parcours d'essai comprend plusieurs barrières physiques, des montées, des descentes et un terrain accidentés, tous conçus pour reproduire les conditions réelles d'un chantier. Pour le moment, le simulateur est assez proche de l'engin, mais c'est seulement afin d'être à proximité du parcours pour modifier les conditions. Rien n'empêche que l'engin soit situé beaucoup plus loin.

PressRelease2019_April26_02À quelle distance ?

En 2017, nous avons placé un engin à 400 m de profondeur et nous l'avons contrôlé depuis la surface. Lorsque nous avons testé la technologie pour la première fois, en 2015, la pelle se trouvait à Eskilstuna et était commandée depuis Barcelone. Cela vous donne une idée des possibilités du contrôle à distance. Grâce à la diminution du temps d'attente offerte par la 5G, nous pouvons désormais réaliser des opérations à très grande distance. Néanmoins, à une certaine distance, le temps d'attente dans le réseau reste significatif.

Combien de temps l'essai durera-t-il et quels sont vos objectifs ?

Nous testerons cette technologie pendant deux ans. Au cours de cette période, les performances du réseau évolueront et s'amélioreront. Ce qui est vraiment passionnant, c'est qu'à ce stade précoce, nous sommes dans une situation exceptionnelle pour régler les problèmes et jouer un rôle essentiel dans le futur déploiement de la 5G dans l'industrie.

Bien sûr, l'objectif pour Volvo CE est que ce système deviennent suffisamment abouti et efficace pour pouvoir le tester avec nos clients. Pour voir comment cette technologie peut fonctionner sur un chantier réel. Nous espérons que cela sera possible d'ici la fin de l'essai.

Testerez-vous cette technologie sur d'autres engins Volvo ?

Absolument. Après la phase d'essai initiale sur la chargeuse sur pneus, notre objectif est de réaliser des tests avec le prototype de tombereau HX2 pour voir s'il est possible d'effectuer un cycle de travail complet entièrement avec la 5G. En principe, nous pouvons tester la 5G avec six à huit tombereaux autonomes transportant du gravier sur le chantier.

L'exploitation minière semble offrir les meilleures possibilités pour étudier cette technologie. C'est-à-dire ?

L'exploitation minière peut être dangereuse, que ce soit pour les personnes travaillant sur les engins dans des endroits éloignés ou en raison des fumées dégagées après l'abattage de roches. Si nous pouvons éloigner les personnes du site, nous supprimons entièrement le risque d'accidents. Vous avez également la possibilité d'effectuer plusieurs opérations et d'exploiter plusieurs sites depuis un emplacement central, ce qui augmente la productivité.

Y a-t-il d'autres secteurs qui pourront profiter de l'automatisation 5G ?

Absolument, il n'y a pas que l'exploitation minière. L'industrie forestière pourrait certainement en profiter, car il s'agit d'une activité avec beaucoup de camions chargeant et déchargeant des trains, souvent de nuit. Le travail de nuit présente des risques concernant la visibilité, donc l'absence de conducteurs rend les activités plus sûres. Il en va de même pour des travaux très dangereux dans l'industrie sidérurgique ou le secteur de l'énergie, où le déplacement de matériaux entraînent des risques d'explosion ou d'émissions de gaz toxiques.

Concernant la construction, il s'agit d'améliorer la productivité, n'est-ce pas ?

La sécurité est un facteur très important, mais la 5G a clairement un impact positif direct sur la productivité. À l'heure actuelle, la technologie de commande à distance induit un retard qui rend très difficile le contrôle rapide ou précis d'un engin, mais la 5G fonctionnera pratiquement en temps réel. De plus, la qualité d'image est bien meilleure, les séquences vidéo présentent une meilleure résolution et la 5G offre une connexion plus fiable, ce qui facilite la tâche du conducteur dans le simulateur.

Quels défis avez-vous dû relever pour l'instant ?

Pour commencer, nous avons eu du mal à nous procurer le matériel. Les essais sont si peu avancés que nous avons rencontré des problèmes pour trouver des modems pour communiquer avec l'antenne. Telia nous a aidés à nous procurer le bon équipement. Nous n'en sommes qu'aux débuts des essais sur cette technologie, qui pour l'instant a ses avantages et ses inconvénients.

Lorsque ces problèmes seront résolus, quand pourrons-nous voir le déploiement de la 5G dans l'industrie ?

Cela dépend des cas d'utilisation dans la construction : comment ils fonctionnent, s'ils répondent aux demandes de l'industrie, s'ils sont réalisables pour les clients... La 5G sera d'abord disponible pour ceux qui en ont le plus besoin, mais la construction du réseau et de l'infrastructure nécessaire prendra du temps. Pour nous, dans le secteur de la construction, et pour des opérations statiques telles que les carrières ou les mines, elle sera mise en œuvre très rapidement. C'est le bon moment : nos clients ont besoin de connectivité et veulent davantage de données. Et nous menons des recherches pour savoir ce qui est possible.

Image 1 : Volvo CE teste actuellement les possibilités de la 5G sur une chargeuse sur pneus contrôlée à distance.
Image 2 : Calle Skillsäter, spécialiste technique de Volvo pour les engins connectés.